Vous êtes ici

Radicel-K : présentation du projet

Recherche Aide Développement :
Interactions Culture Environnement Langues - Kénédougou

(Burkina Faso)

Soutenu par la Région Centre, le programme pluridisciplinaire « RADICEL-K » rassemble des linguistes du Laboratoire Ligérien de Linguistique (Université d’Orléans, UMR 7270 du CNRS), des géographes du CEDETE (Université d’Orléans, EA 1210 à l'époque, UMR7270 maintenant) et des écologues de l’IRD (équipe SOSA UR 208). Associant aussi des acteurs régionaux de l’aide au développement coordonnés par CENTRAIDER, le programme vise à analyser les liens entre Nature et Culture dans la province du Kénédougou (ouest du Burkina Faso) et initier des réflexions autour de la recherche-action dans le cadre de la coopération décentralisée. Il s’inscrit dans un contexte collaboratif entre la Région Centre et le Burkina Faso, qui s’engage dans une politique d’alphabétisation bilingue français-langue(s) maternelle(s) et poursuit des actions de préservation de l’environnement.

Le programme RADICEL-K se fonde sur des échanges entre des scientifiques spécialistes en linguistique, géographie et écologie et des acteurs de la coopération décentralisée. Après avoir suivi la démarche et mis en œuvre les outils qui lui sont propres, chaque discipline, chaque partenaire confronte ses acquis à ceux des autres participants dans une démarche d’élaboration de résultats pluridisciplinaires et de transmission.

RADICEL-K s’organise en cinq tâches. Les trois premières correspondent aux objectifs des différentes disciplines impliquées : linguistique, écologie et géographie. L’objectif commun est de repérer et étudier les liens nature-culture. La quatrième tâche assure la convergence des disciplines et propose une démarche synthétique. La cinquième tâche ambitionne d’affiner les stratégies d’aide au développement de l’Afrique de l’Ouest, en marquant la collaboration entre scientifiques et acteurs régionaux de la coopération internationale.